Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Viêtnam: L’étau communiste

Viêtnam: L’étau communiste

Ce sont principalement les chrétiens des tribus isolées qui sont souvent agressés par la police vietnamienne, battus ou même emprisonnés et torturés.

Les chrétiens au Viêtnam sont souvent entravés dans l’exercice de leur foi par le gouvernement communiste. Et ce n’est pas tout! Le gouvernement tient à ce qu’aucun message n’atteigne le monde extérieur concernant la persécution. Par conséquent, l’AEM porte la situation des chrétiens persécutés à l’attention du public et les soutient.

aem./Novembre 2013 – «Pas de nouvelles, bonnes nouvelles», dit-on souvent. Malheureusement, cela ne s’applique pas à la situation des chrétiens au Viêtnam. De temps en temps, certains cas de discrimination et de persécution des chrétiens vietnamiens parviennent aux oreilles du public. Il ne s’agit cependant que de la partie émergée de l’iceberg. Récemment un Vietnamien venu à la foi chrétienne, et ayant refusé d’y renoncer, a été emprisonné et torturé avec des fils électriques.


Menace pour la sécurité nationale

Bien que le parti communiste du Viêtnam ait été salué par les pays occidentaux pour sa mise en œuvre de réformes politiques, le gouvernement considère toujours les chrétiens comme une menace pour la sécurité nationale. Le Viêtnam, l’un des rares pays communistes restant, est un Etat à parti unique. Les communistes craignent que tout groupe qui opère sans contrôle du gouvernement menace un jour son autorité.


Cette crainte est visible dans le décret n° 92 entré en vigueur le 1er janvier 2013, qui exige que tous les groupes religieux inscrits obtiennent des autorités locales l’approbation pour toutes leurs activités religieuses. Il exige également que les groupes non enregistrés, y compris les églises de maison, obtiennent une autorisation auprès des responsables de village s’ils veulent tenir un service religieux hebdomadaire.


Ledit décret vise principalement les chrétiens dans les villages tribaux. On estime qu’au moins cinquante pour cent des chrétiens évangéliques appartiennent à des tribus. Les chrétiens de la tribu hmong vont probablement encore plus souffrir de ce décret qu’ils ne le sont déjà en tant que minorité discriminée. A ce jour, le gouvernement se méfie d’eux parce que, dans les années 1950 et 1960, au cours de la guerre du Viêtnam, ils ont combattu contre les communistes.


En novembre 2012, un tribunal de la province de Lai Châu a condamné quatre chrétiens hmongs à des peines de prison allant de trois à sept ans pour «intention de renverser le gouvernement». En réalité, ils ont été condamnés parce qu’ils avaient assisté à une réunion de prière.

 

Les lois comme excuses

En 2004, le gouvernement a introduit un nouveau système d’inscription des groupes religieux pour, selon lui, mettre «fin à l’hostilité envers ces groupes». En 2005, le «règlement à l’égard de certaines fonctions liées au protestantisme» a été adopté pour prétendument permettre un enregistrement rapide des communautés religieuses. Quelles en ont réellement été les conséquences? Selon un communiqué de presse officiel du 28 février 2012, ce règlement a permis au premier ministre de 2005 de limiter «le développement exceptionnellement rapide de la religion». La vice-présidente de l’Assemblée nationale du Viêtnam, Tòng Thị Phóng, a récemment déclaré que le Viêtnam allait de plus en plus essayer d’imiter la Chine en termes de politique religieuse.


La véritable intention derrière la législation adoptée est la restriction de la liberté de religion, et les chrétiens sont particulièrement touchés.


Au vu de cette évolution, en 2013 la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale a déclaré dans un rapport: «Les conditions de la liberté religieuse restent très pauvres, malgré certains changements positifs au cours des dernières décennies dus à la pression internationale. Le gouvernement vietnamien continue d’emprisonner des personnes pour des activités religieuses ou parce qu’elles se battent pour la liberté religieuse.»

Soutenir les chrétiens vietnamiens

En dépit de toutes les persécutions, le nombre de chrétiens augmente de plus en plus au Viêtnam! Les dirigeants chrétiens sont prêts à travailler malgré toutes les menaces qui pèsent sur le royaume de Dieu. Nous les soutenons de diverses manières:

  • Le besoin de formation théologique pour les leaders chrétiens vietnamiens est important. Par conséquent, nous soutenons cent responsables d’église grâce à une formation théologique modulaire. Ces leaders œuvrent principalement dans les régions éloignées, là où les minorités chrétiennes sont sous une pression gouvernementale plus intense.
  • Nous aidons les jeunes à se former dans les écoles bibliques. Des centaines sont prêts à donner leur vie pour le service de Dieu.
  • Les communautés chrétiennes étant dépendantes des bâtiments où elles peuvent se réunir pour célébrer et adorer, nous les aidons de ce fait à la construction de «chapelles» toutes simples.


Avez-vous nos frères et sœurs vietnamiens à cœur? Alors vous pouvez nous faire parvenir votre don.

Le pasteur Steve du Viêtnam raconte...

Je suis pasteur au Viêtnam. Je marche avec Dieu depuis de nombreuses années et j’ai été aussi bien des années emprisonné à cause de ma foi. Mon église a vécu une forte croissance en très peu de temps. Dieu a fait de nombreux miracles parmi nous.

Beaucoup d’opposition, une forte croissance

«J’ai été battu»… «Mon mari vient d’être arrêté»… «Je viens d’être convoqué pour un interrogatoire.»… Le partenaire de l’AEM au Viêtnam reçoit quotidiennement de nombreux appels similaires. Le gouvernement vietnamien a peur que les chrétiens fassent tomber le système communiste, aussi il met tout en œuvre pour les surveiller et les tenir à distance. Néanmoins, rapporte le partenaire, «les gens viennent à la foi en Jésus et de nouvelles communautés s’ouvrent. Cela nous encourage».