Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Viêtnam: Dynamisme économique mais aveuglement idéologique

Dynamisme économique mais aveuglement idéologique

Janvier 2020 - L’économie vietnamienne est en plein essor, de même que l’oppression des groupes religieux par le régime communiste.

aém. Au Viêtnam, des villageois et des responsables locaux ont récemment pris d’assaut une maison, ligoté avec des cordes une fillette de six ans et ses parents et tiré la famille hors du village. C’était leur châtiment pour être devenus chrétiens. L’enfant est tombée dans le coma. De tels incidents, et d’autres impliquant l’ostracisme, les menaces, la torture et les peines de prison, qui sont très fréquents au Viêtnam, pourraient maintenant augmenter à mesure que les États-Unis intensifient leurs relations économiques avec ce pays communiste plutôt que d’imposer des sanctions à cause de leur mépris flagrant de la liberté religieuse.

Violations systématiques de la liberté religieuse

Le gouvernement communiste vietnamien ne tolère aucune foi ou idéologie autre que le communisme, à moins qu’il n’y ait une pression internationale, en particulier des États-Unis. Le rapport annuel de la United States Commission on International Religious Freedon (USCIRF, soit Commission américaine sur la liberté religieuse internationale) d’avril 2019 indique que les communautés religieuses continuent de souffrir sous le gouvernement vietnamien. Le rapport, paru quatre mois avant l’incident susmentionné, recommandait au gouvernement américain de classer le Viêtnam parmi les «country of particular concern» (CPC, soit «pays particulièrement préoccupants». «En raison de ces violations systématiques, continues et scandaleuses de la liberté religieuse, l’USCIRF réaffirme que le Viêtnam mérite d’être appelé un CPC en 2019. Cette déclaration a été répétée chaque année depuis 2002», indique le rapport. «Si le Viêtnam devait être déclaré CPC, les entreprises et le gouvernement américains seraient contraints de cesser leurs relations économiques avec le Viêtnam. Depuis 2006, tous les gouvernements refusent toutefois de le faire. Bien que le Département d’État américain ait retiré le Viêtnam de la liste des CPC en 2006, le gouvernement vietnamien a continué à persécuter des personnes et des organisations religieuses», ajoute le rapport de l’USCIRF

 

Loi sur le contrôle et la répression arbitraire des groupes religieux

En 2018, le Viêtnam a promulgué une nouvelle loi répressive sur la foi et la religion. D’une part, le régime communiste prétend protéger la liberté religieuse en donnant aux organisations religieuses le droit de s’enregistrer. D’autre part, cette loi vise à renforcer le contrôle des activités des groupes religieux et a été rédigée de telle manière que le gouvernement peut châtier arbitrairement tout groupe religieux. «Au 31 décembre 2018, on comptait quelque deux cent quarante-quatre prisonniers d’opinion dans les prisons vietnamiennes, et vingt militants arrêtés étaient toujours en attente de jugement. Parmi eux, certains avaient défendu la liberté de religion ou de conviction et d’autres avaient simplement confessé ou pratiqué leur foi», a déclaré l’USCIRF dans son rapport.

 

Manuel de six cents pages

Le régime communiste au Viêtnam exige que ses fonctionnaires adhèrent à un manuel de six cents pages ayant pour but de supprimer la religion. Il craint le christianisme, parce que les chrétiens se rassemblent (par exemple pour prier) et qu’ils défendent et revendiquent la dignité humaine. Tous les gouvernements autoritaires considèrent la liberté des citoyens de former des associations comme une menace à leur pouvoir. Et l’idée que les gens ont de la dignité est totalement contraire à leurs idéologies proclamées. En octobre 2019 Nguyen Van Dai, avocat chrétien des droits de l’homme qui a passé de nombreuses années en prison et en exil pour sa foi et son travail de défenseur des victimes de persécution, a déclaré aux médias: «Parce que mes activités ont un rapport avec les droits de l’homme et la promotion de la religion au Viêtnam, le gouvernement vietnamien a peur que mon travail le déstabilise, car il croit que le christianisme est une idéologie corrompue d’Occident.» À cause de ses relations obscures avec l’Occident dans le passé, le régime vietnamien déteste les religions «occidentales», en particulier le christianisme.

Apporter de l’espoir au Viêtnam

Bâtir l’Église
Les pasteurs et les responsables d’église doivent être équipés pour leur ministère. Ils sont fortement demandés par leurs églises. Voulez-vous contribuer au financement de la formation théologique modulaire de trois ans? Le coût pour une personne par an est d’environ CHF 480.–/€ 400.–.

 

Littérature
Il y a une forte demande de littérature chrétienne. Grâce à nos partenaires de projets, l’AÉM a la possibilité d’en fournir aux personnes intéressées dans leur langue tribale respective. Le coût de trois dictionnaires bibliques est d’environ CHF 60.–/€ 50.–.


Soulager la détresse
Soins médicaux, nourriture ou réinstallation dans des régions sûres. Aidez-nous à soutenir, selon leurs besoins, les personnes touchées.