Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > L’oppression religieuse au Laos

L’oppression religieuse au Laos

Octobre 2017 - En plein cœur des progrès économique, le Laos ne s’efforce malgré tout pas à obtenir une amélioration de la situation précaire des droits de l’homme. Beaucoup de minorités religieuses souffrent, et parmi elles beaucoup de chrétiens.

Laos - Les chrétiens sont une honte

Je suis pasteur d’une église et m’occupe de notre ferme familiale. Ma famille et moi vivons des produits de la ferme et nous soutenons aussi des enfants qui sont dans le besoin.

Un village où il n’y a pas de chrétiens reçoit un certificat spécial du gouvernement.

aém. Dans un État communiste, les violations flagrantes des droits de l’homme contre les minorités religieuses restent inchangées. De nombreux chrétiens sont par exemple soumis à une persécution coutumière. Ils sont chassés de leurs villages et forcés de s’installer ailleurs. On les pousse à renoncer à leur foi, ils sont arrêtés et emprisonnés, leur bétail et leurs récoltes sont détruits et leurs églises fermées.
«Condamné à neuf mois de détention, un chrétien laotien meurt en prison pendant qu’il attendait la décision du tribunal concernant le recours qu’il avait fait», titre un compte rendu de l’ONG Human Rights Watcher for Lao Religious Freedom (observatrice des droits de l’homme pour la liberté religieuse au Laos). Un autre titre mentionne: «Un pasteur laotien tué de sang-froid par la police» ou: «La réunion officielle de la population d’un village au Laos condamne à mort une famille chrétienne à cause de sa foi.»

Au Laos, les responsables chrétiens sont formés et préparés au ministère. ©AÉM

Règne communiste
Il y a deux raisons principales pour lesquelles les chrétiens sont persécutés au Laos. Tout d’abord, ce pays fait partie des quelques gouvernements communistes restant dans le monde. Les droits civils sont considérés comme une menace pour la pérennité du régime communiste. Les religions, en particulier le christianisme, mobilisent les gens pour le culte et le témoignage; une communauté émerge. Les gouvernements autoritaires voient toute forme d’union de personnes comme une menace potentielle. Par conséquent, le gouvernement interdit tous les groupes religieux indépendants et insiste sur le fait qu’ils doivent rejoindre des églises reconnues. Mais celles-ci sont strictement réglementées par le gouvernement.
Ensuite il y a un grand sentiment anti-américain dans certaines parties du gouvernement et de la société laotienne. Cela remonte à la période de la guerre du Viêtnam entre les États-Unis et les forces communistes de cette région. Pendant la guerre au Viêtnam, au Laos et au Cambodge dans les années 1960 et 1970, le Laos est devenu le pays le plus bombardé au monde par habitant. Les États-Unis ont lancé plus de deux cent soixante-dix millions de bombes au Laos pour détruire les routes d’approvisionnement nord-vietnamiennes le long de la piste Hô Chi Minh. Les chrétiens sont généralement considérés comme des agents proaméricains ou même américains. Les chrétiens ethniques hmongs, qui étaient des alliés américains pendant la guerre du Viêtnam et plus tard aussi pendant la guerre civile au Laos, sont la cible principale de la persécution.

Décret sur la pratique religieuse
En 2002, le Parlement laotien a adopté le Décret 92 du premier ministre sur la pratique religieuse, qui donne au monde l’impression que le Laos pratique la liberté religieuse. Ce décret légalise certaines activités religieuses, mais permet également au gouvernement de toutes les contrôler.
Aujourd’hui, pour des raisons pratiques et stratégiques, le Laos et les États-Unis entretiennent de bonnes relations. Il serait bien que les États-Unis établissent des relations avec le Laos dans des conditions telles que l’amélioration des droits civils au Laos y soit intégrée. Il existe à cet effet la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale, dont les rapports annuels ont de plus en plus soulevé des inquiétudes concernant la persécution des chrétiens.

Soyons aux côtés de nos frères et sœurs laotiens!

«Nous remercions Dieu de son amour et de sa bienveillance. Bien que nous éprouvions souvent des difficultés, Jésus fait son œuvre parmi nous. Permettez-moi de vous dire comment nous sommes venus à Christ. Ma femme était très malade; elle ne pouvait pas être aidée à l’hôpital. Nous avons été invités par un ami dans une église chrétienne. Ils ont prié pour ma femme et elle a été guérie! Nous avons accepté Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur. Peu de temps après ma belle-sœur, avec laquelle nous vivions dans la même maison, est décédée.

»Le sorcier est venu et a accompli ses rituels. Il a dit que ma belle-sœur était morte parce que diverses religions étaient présentes dans notre maison, ce qui a suscité la colère de mon frère. Il m’a frappé avec un bâton et a voulu nous obliger à renoncer à notre foi et à croire de nouveau aux esprits. Parce que nous avons refusé, nous avons été expulsés de la maison avec nos trois enfants. Au cours de cette période, nous avons expérimenté le soutien fidèle de nos frères et sœurs. Nous sommes reconnaissants d’avoir reçu d’eux un terrain sur lequel nous avons construit une maison et où nous nous sommes installés.»

Aide aux chrétiens persécutés

Les chrétiens persécutés pour leur foi sont soutenus par les organisations partenaires de l’AÉM au Laos (par exemple aide médicale, nouveau lieu de vie).
En raison de l’importante croissance des églises non enregistrées, il existe une forte demande pour la formation élémentaire et continue des responsables et pour de la littérature chrétienne.
Dans le cadre du projet Hope for the Children of Mountain Peoples (soit Espoir pour les enfants des peuples montagnards), nous soutenons les enfants qui sont exploités afin de leur permettre d’avoir un avenir.

Voulez-vous soutenir nos frères et sœurs au Laos? Avec CHF 90.‒/€ 80.‒, vous permettez à ces victimes de recevoir une aide conséquente lors de besoins spécifiques.