Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Somalie : Prier dans la clandestinité

Somalie : Prier dans la clandestinité

Février 2019 - Parler au téléphone avec quelqu’un du christianisme et être mis sur écoute peut signifier la mort. En Somalie, les chrétiens doivent faire face à d’horribles persécutions s’ils vivent ouvertement leur foi. C’est pourquoi ils se rassemblent clandestinement.

Suivre Jésus en Somalie

Je viens de Somalie. Un jour, j’ai vu une vidéo sur la décapitation d’un homme innocent en Irak. Il a été tué au nom d’Allah. Les hommes qui l’ont assassiné tenaient le Coran d’une main et un couteau de l’autre. Ils ont lu le Coran puis lui ont coupé la tête. Cela m’a brisé le cœur. J’ai commencé à pleurer, à trembler et à être en colère. Ce soir-là, je n’ai pas prié la dernière prière qu’on appelle «Ischa», bien qu’en général cinq fois par jour nous priions, jeûnions, etc.

aém. Avant la guerre civile, il y avait un nombre considérable de chrétiens somaliens. La plus grande cathédrale d’Afrique de l’Est se trouvait en Somalie. Mais elle a été rasée jusqu’au sol. Les imams avaient décidé qu’aucune église en Somalie ne devait être reconstruite. Après la guerre civile, les chrétiens somaliens étaient presque complètement éteints. Certains ont fui vers les pays voisins ou ont complètement fui l’Afrique, ainsi qu’un important groupe de la population somalienne, pour la plupart strictement musulmane, qui vit maintenant dispersée dans le monde entier. La Somalie est ainsi devenue le pays où la présence chrétienne est la plus faible au monde. Mais ces derniers temps, beaucoup de Somaliens ont appris à connaître Jésus d’une manière merveilleuse dans la dispersion. Par des visions, des rêves et la lecture de la Bible, ils ont trouvé la foi chrétienne et il y a maintenant plus de chrétiens somaliens dans le monde que jamais auparavant. Maintenant, Dieu commence à les utiliser pour apporter la bonne nouvelle à leurs compatriotes, chez eux et dans le monde entier.


Récemment, de nombreux Somaliens vivant dans la diaspora ont appris à connaître Jésus-Christ d'une manière merveilleuse. Photo : © AÉM

 

L’un des pays les plus dangereux pour les chrétiens
Le premier réveil spirituel a eu lieu en 2015, lorsque cent vingt chrétiens somaliens se sont réunis pour une conférence européenne. Un groupe d’entre eux a osé se présenter comme chrétiens somaliens sur une vidéo du site YouTube. Ils ont publiquement posé la question si la Somalie était cent pour cent un endroit exclusivement musulman. Quand le peuple somalien a vu cette vidéo, les imams, ainsi que la télévision d’État et de nombreux Somaliens étaient en colère, mais Dieu a ainsi apporté l’Évangile parmi les Somaliens. La vidéo s’est répandue comme un virus dans les médias sociaux. D’ailleurs, cette première vidéo encourage les croyants somaliens à utiliser les médias sociaux pour l’Évangile en somalien et, plus récemment, la télévision par satellite. C’est ainsi que de nombreux Somaliens sont devenus chrétiens dans le monde entier et récemment en Somalie. Certes, les chrétiens somaliens d’Europe et de la diaspora sont quotidiennement victimes de discrimination, mais pour les chrétiens somaliens en Somalie, cela signifie faire face à la mort quotidiennement. La Somalie est l’un des pays les plus dangereux pour les chrétiens du monde. N’importe qui étant découvert avec une Bible est tué. Même si vous parlez à quelqu’un du christianisme au téléphone et que vous êtes mis sur écoute, vous pouvez vous faire tuer. En Somalie, les chrétiens doivent faire face à d’horribles persécutions s’ils vivent ouvertement leur foi. Cela les a amenés à former des églises clandestines, qui se réunissent maintenant dans différents endroits du pays.
Exemples de persécution des chrétiens entre 2006 et 2014: De nombreux chrétiens somaliens ont été décapités par le groupe militant al-Shabaab et d’autres groupes islamiques. Les vidéos ont été distribuées en ligne pour dissuader les autres. En 2015: Après la diffusion de la vidéo dans laquelle des chrétiens somaliens parlent de leur foi, le conseil des imams a publié une fatwa condamnant à mort tous les chrétiens somaliens, que ce soit en Somalie ou dans la diaspora. Cela a conduit de nombreux chrétiens à être attaqués et battus à l’hôpital dans les pays occidentaux. En Somalie, des chrétiens ont également été tués à cause de cette fatwa. Décembre 2017: Les imams ont publié une autre fatwa quand ils ont vu à quelle vitesse le christianisme se répandair parmi les Somaliens, notamment grâce aux médias et à la télévision. Les croyants somaliens craignent aujourd’hui une persécution encore plus grande du fait de cette fatwa.

Aider les chrétiens somaliens et leur donner une voix

L’AÉM s’occupe des chrétiens somaliens persécutés par l’intermédiaire de ses partenaires locaux. Nous soutenons également la radio chrétienne somalienne et la télévision par satellite. Nous soutiendriez-vous dans cette démarche?

 

1 heure de diffusion par satellite CHF 100.–­­/€ 83.–
1 journée de production (studio, technologie, employés) CHF 1000.–/€ 830.–
1 jour ouvrable pour les coopérateurs qui s’occupent des victimes de persécution CHF 100.– /€ 83.–

Somalie – Un pays déchiré par la guerre

Depuis 1990, la Somalie est un pays déchiré par la guerre. La guerre a été déclenchée à l’origine par une tentative de renversement du dictateur Siad Barre, qui gouvernait le pays depuis 1969. Depuis lors, le pays lutte pour un gouvernement stable, car les forces rebelles contre Siad Barre n’ont tout simplement pas pu s’entendre parce que tout le monde défendait les intérêts tribaux. En conséquence, l’extrémisme islamique s’est renforcé et le groupe al-Shabaab associé à al-Qaïda a été fondé. Al-Shabaab a violemment introduit la charia dans le pays, ce qui signifie qu’aucune autre religion ne peut être pratiquée. Des dizaines de chrétiens somaliens ont été tués par al-Shabaab et le christianisme autochtone a été presque complètement éradiqué. Cela fait près de trente ans que des hommes meurent de faim, car al-Shabaab n’autorise pas l’aide étrangère dans le pays et des actes de terrorisme sont perpétrés dans tout le pays. Les gens vivent dans la peur permanente. Aujourd’hui cependant, il existe un gouvernement soutenu par les pays voisins qui tente de stabiliser le pays.