Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Indonésie: L’islamisme devient de plus en plus fort

Indonésie: Voyager entre deux mondes

Le responsable de projets de l’AÉM pour l’Asie du Sud-Est est récemment rentré d’Indonésie. Qu’a-t-il vécu?

aém./ Novembre 2018 – George, lequel de nos projets as-tu visité en Indonésie?
Je me suis rendu dans trois écoles bibliques situées dans trois régions du pays; j’ai rencontré les membres de la direction des écoles et les élèves. Nous avons discuté des défis et des besoins et effectué des contrôles financiers.

Quel sens donner à une école biblique dans le pays musulman le plus peuplé au monde?

On compte aussi vingt-six millions de chrétiens qui vivent en Indonésie. Jusqu’à présent, mille cent vingt et une personnes ont terminé leur formation dans nos six écoles bibliques. Nonante-trois pour cent travaillent comme pasteurs, fondateurs d’églises, enseignants et travailleurs sociaux. Ils apportent une contribution importante à la société. La formation axée sur la pratique comprend également le fonctionnement de deux cent vingt clubs Bonne nouvelle (réunions pour enfants) avec quatre mille cinq cents enfants présents par semaine.

Qu’est-ce qui t’a particulièrement touché durant ce voyage?
La rencontre avec un couple de personnes âgées dans la région d’Ambon, qui, il y a quinze ans, avait perdu ses biens lors des émeutes entre musulmans et chrétiens. Ces gens m’ont montré les ruines brûlées de leur ancienne petite église. Aujourd’hui, il y règne la paix, aussi parce que chaque groupe religieux vit strictement séparé des autres.

Quelque trois cents jeunes suivent actuellement une formation de trois ans dans une école biblique dirigée par les partenaires indonésiens de l’AÉM. Photo: © AÉM


L’Indonésie se considère comme un modèle de démocratie pour le monde islamique. À juste titre?
De moins en moins. L’influence des organisations islamistes augmente. Au printemps 2017, le gouverneur de Jakarta, chrétien d’origine chinoise, a été condamné à deux ans de prison pour blasphème présumé et destitué pour avoir cité un verset du Coran interdisant aux musulmans d’être gouvernés par des «non-croyants». Il avait seulement demandé que ce verset ne soit pas utilisé à des fins politiques. Cela a provoqué un tollé public auquel, de toute évidence, même les tribunaux n’ont pas pu résister.

Quelle est la situation des chrétiens?

Cela varie selon la région et la situation. Ils ont encore beaucoup de libertés, mais il y a aussi beaucoup de restrictions. Je citerai un exemple actuel, celui d’élèves chrétiennes d’une école secondaire qui doivent porter le voile musulman. De plus, il est extrêmement difficile d’obtenir des permis pour construire des églises.

Tu voyages souvent en Asie du Sud-Est, mais tu vis en Suisse. Comment gères-tu cela?
J’essaie de ne pas comparer les deux mondes tout en restant conscient du privilège que nous avons de vivre en Suisse. Nous nous engageons également à atteindre le maximum avec les ressources qui nous sont confiées.

Voulez-vous soutenir notre travail en Indonésie? Avec CHF 45.‒/€ 38.‒ par mois, vous pouvez financer la formation d’un étudiant (frais de scolarité, logement, nourriture).