Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Inde: Des violences et des arrestations arbitraires

Inde: Des violences et des arrestations arbitraires

Certains Etats indiens ont adopté des lois anticonversions qui restreignent fortement la liberté de religion.

fides./Décembre 2013 - Selon le All India Christian Council (AICC), la violence contre les chrétiens a de nouveau repris dans plusieurs Etats de l’Inde. L’AICC, association de différentes églises et organisations chrétiennes en Inde, s’est engagée depuis 1998 pour les droits des minorités persécutées en Inde.


Cette violence a touché les Etats du Karnataka, de Chhattisgarh et du Madhya Pradesh. Le 6 octobre 2013, des activistes hindous de l’organisation Bajrang Dal ont envahi l’église du pasteur protestant Arulraj dans le district de Thane, dans le Maharashtra. Les miliciens ont emmené le pasteur de l’église au poste de police, où ils l’ont accusé de «conversions forcées».


Le même jour, le chrétien Anil Kumar a été agressé par des radicaux hindous à Siddapura, dans le Karnataka. Au moment de la rédaction de ces lignes, il se trouvait à l’hôpital, dans l’unité des soins intensifs.
Dans le Madhya Pradesh, la police a dispersé une réunion de prière et a arrêté quatorze chrétiens. Les fidèles ont ensuite été libérés parce qu’il n’y avait aucune preuve de prétendues conversions forcées.