Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Ukraine – Lueurs d’espoir après plus de vingt-deux ans de prison

Ukraine – Lueurs d’espoir après plus de vingt-deux ans de prison

Les résultats manipulés de l’enquête ont conduit le pasteur ukrainien Yaroslav Misiak à être emprisonné innocemment depuis vingt-deux ans. Il n’a jamais abandonné l’espoir de liberté, et maintenant les choses bougent de nouveau.

aém./ 2020 – Depuis 1998, Yaroslav Misiak est détenu dans la prison d’Oujgorod, sise à l’extrême ouest de l’Ukraine. Il a été condamné à tort pour le meurtre présumé de sa grand-mère, de son grand-père et de son oncle (l’AÉM a publié un article dans le numéro de novembre 2018 d’urgence). Le 27 mai 2020, un autre procès a eu lieu à Mukatchev, dans l’ouest de l’Ukraine, où la présence d’un expert du tribunal pour l’interrogatoire était également prévue. «Il y a vingt-deux ans, cet homme avait falsifié l’expertise concernant mon cas, ce qui m’a valu d’être injustement condamné», raconte Yaroslav Misiak.

 

Feu vert pour une enquête judiciaire

Bien que l’expert judiciaire susmentionné n’ait pas assisté à l’audience du 27 mai, l’autorité judiciaire a accédé à la demande des avocats de Yaroslav Misiak de saisir tous les documents préparés par les experts judiciaires il y a vingt-deux ans. Ceux-ci sont des dossiers de recherche de tous les experts d’enquête impliqués à ce moment-là. L’autorité judiciaire a également ordonné une enquête judiciaire sur ces documents par le Bureau d’enquête médico-légale de l’oblast de Transcarpathie. Yaroslav Misiak déclare: «Le fait est que tous ces protocoles d’expertise ultérieurs contiennent des données complètement différentes des résultats originaux des enquêtes elles-mêmes. Celles qui étaient déjà enregistrées dans les fichiers d’experts primaires ont été considérées comme ne faisant pas partie des protocoles de recherche. C’est inacceptable et indique que quelqu’un a délibérément falsifié les données.»

L’objectif est l’acquittement

L’objectif de la procédure judici-aire actuelle est d’obtenir une révision du jugement sur le fondement de circonstances discul-pantes nouvellement identifiées. «Cependant, dans notre pays, il n’existe pas de procédure de correction des erreurs judiciaires. Il est donc extrêmement difficile de convaincre un organe judiciaire actuel que, il y a vingt-deux ans, les collègues juges ont fait une erreur judiciaire sur le fondement d’une opinion d’experts falsifiée qui leur avait été présentée. Avec l’aide de Dieu toutefois, je crois que ce sera possible. Je suis tout à fait conscient qu’il n’est pas réaliste de croire que, sans le soutien du Seigneur, il sera possible de gagner ce procès, qui dure maintenant depuis vingt-deux ans. Néanmoins, avec le Seigneur, c’est possible, car le Seigneur rend possible l’impossible. Louons-le pour une autre petite victoire. La prochaine audience est prévue dans deux mois. Je vous demande donc une fois de plus votre soutien dans la prière. Je crois que le Seigneur fera un miracle dans cette affaire et que je serai acquitté des accusations. Merci encore de tout ce que vousavez fait pour moi! Que Dieuvous bénisse et vous protège! Avec amour dans le Christ, Yaroslav Misiak.»

 

«P.-S. Je suis content de cette petite mais néanmoins grande victoire. Elle est la brèche qui renversera les murs de mensonges de cette forteresse. Je crois que le Seigneur, qui a commencé son œuvre, la terminera. Je continuerai d’espérer que le Seigneur remporte sa victoire finale dans cette affaire.»

Lettre d’encouragements à la famille Misiak

Vous trouvez une lettre détaillée de Snejanna, femme de Yaroslav Misiak, datant du printemps 2017 et contenant des informations générales sur l’affaire.

 

La famille Misiak serait très heureuse de recevoir une lettre d’encouragements, de préférence en anglais ou sinon également en allemand ou en français (possibilité de traduction). L’adresse de Snejanna et de sa fille Olesia est:

 

Snejanna und Olesia Misiak
Dekabristov str. 39, Apt. 411
Uzhgorod
Zakarpats’ka Region
UA-88009
Ukraine

Ce qui s'est passé jusqu'à présent / lettre d’encouragement