Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Ukraine : Innocent et vingt-deux ans en prison, cela suffit!

Ukraine : Innocent et vingt-deux ans en prison, cela suffit!

Le pasteur Yaroslav Misiak purge une peine de prison à vie pour un triple meurtre qu’il n’a pas commis.

février 2021 - aém / stories.khpg.org. Yaroslav est né dans une famille chrétienne le 4 août 1974. Devenu pasteur, il était engagé dans la région de Transcarpatie. Âgé maintenant de quarante-six ans, il en a passé vingt-deux en prison.

Confession forcée
Depuis 1998, Yaroslav est en prison (l’AÉM en a parlé dans le numéro d’urgence 09/2020).
Le 18 octobre 1999, le tribunal régional de Transcarpatie l’a condamné à mort pour le triple meurtre présumé de sa grand-mère, de son grand-père et de son oncle. Comme aucun motif ni aucune preuve n’ont pu être trouvés, les enquêteurs l’ont
forcé à avouer en utilisant la torture et les menaces contre sa famille. Lorsqu’il a eu un avocat, il s’est rétracté, mais le tribunal a confirmé la condamnation à mort par balle. L’Ukraine ayant, à l’époque,
un moratoire sur les exécutions dans le pays, en 2000 la condamnation à mort de Yaroslav a été commuée en prison à vie.

Corruption et injustice
Le jugement est fondé sur des hypothèses et des preuves erronées. L’alibi de l’accusé n’a pas été vérifié. Les conclusions des experts ne correspondent pas aux circonstances réelles. Une enquête indépendante menée par la défense réfute les principaux arguments de l’accusation. Depuis 2015, le verdict a été révisé par les tribunaux de la région de Transcarpatie. Les représentants du bureau du procureur ignorent cependant la part de responsabilité dans le crime du citoyen G. et d’autres personnes qui, selon le témoin Sh., étaient ivres et armées près de la scène du crime au moment des faits. Jusqu’à présent, les procédures dans le respect de l’État de droit ont échoué en raison de la corruption, de l’injustice et du manque de volonté d’étudier l’affaire en détail.


En prison, il est une bénédiction pour les autres

Malgré la terrible réalité de ses vingt-deux ans de prison, Yaroslav ne désespère pas. Il a confiance en Dieu et reste plein d’espoir. Il voit son emprisonnement comme une opportunité d’être là pour les autres détenus. Grâce à lui, plus de soixante condamnés à la prison à vie ont maintenant trouvé la foi en Christ. Sa femme Snejanna, sa fille Olesia, son gendre, son petit-fils et sa mère le soutiennent du mieux qu’ils peuvent. Ils l’attendent tous et ne perdent pas espoir en sa libération.


Yaroslav nous dit: «S’il vous plaît, soutenez-moi dans vos prières. Je crois que rien n’est impossible à Dieu, et je sais que celui qui met son espoir en lui ne sera pas couvert de honte.»

Sources: aém / stories.khpg.org/yaroslav-misyak

Signez la pétition pour la libération du pasteur Yaroslav Misiak