Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Moldavie : «Quelqu’un pense à toi»

Moldavie : «Quelqu’un pense à toi»

Début 2018, un groupe de jeunes de Steffisburg (BE) a distribué des paquets de Noël en Moldavie. Simon Meier l'accompagnait.

Simon, quelles pensées te viennent quand tu repenses à ta mission en Moldavie?

Cela me rappelle les nombreux visages d’hommes et de femmes qui nous ont ouvert les portes de leur foyer. Dans les couloirs nous étions des étrangers, mais dès qu’une poignée de porte bougeait nous devenions des personnes de confiance. Les yeux des enfants nous regardaient; ils comprenaient une chose malgré la langue étrangère: quelqu’un pense à moi. Enveloppé dans du papier de couleur, un paquet déclenche la joie, la méfiance disparaît et la joie s’installe, laissant libre cours aux émotions, et les larmes versées me laissent deviner ce qui touche les cœurs dans de tels moments. Ce qui reste est un moment rare dans la vie d’une personne. Pour moi aussi.

Quelle est l’expérience qui t’a le plus marqué?

Dans la capitale Chișinău, nous avons rendu visite à des pompiers qui nous ont présenté leurs véhicules russes avec beaucoup de fierté professionnelle. L’équipement est désuet et les photos des sapeurs-pompiers parlent de leurs camarades qui ont laissé la vie en mission. Nous leur avons apporté des vestes de moniteurs de ski qui ont été reçues avec énormément de joie. Placés en rang par leur commandant, nous avons défilé devant les troupes comme pour une visite d’État. Ces garçons courageux, prêts à risquer leur vie pour d’autres, sont, depuis, toujours avec moi.

Sur la route en Moldavie: Deux jeunes Suisses (à gauche) et Simon (à droite). Photo : © AÉM

Les jeunes de votre église avaient entre quatorze et seize ans et ont aussi atteint leurs limites...
Les journées étaient longues, les voyages en voiture fatigants et la nourriture souvent inhabituelle. Il fallait de la force physique et spirituelle et l’âme a souvent été négligée. La cadence élevée de ces journées n’a pas été vécue par tous pareil. L’échange mutuel, le soir, a été d’un grand secours. Parler des choses qui font mal, prier pour ce que nous espérons et croyons ensemble, à savoir que Jésus prendra le relais là où nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes.

Qu’aimez-vous dans paquets de Noël?

Cela motive de faire partie d’une action, en sachant que sur d’autres fronts la même chose est organisée, que ce soit une église, une famille ou une personne. l’action est une plateforme idéale pour entrer en contact avec les gens. Et je suis ravi de la joie que ces paquets apportent à l’Europe de l’Est. Le message est le même autant ici que là-bas: Jésus est venu sur cette terre.

Aimeriez-vous aider à couvrir les frais de logistique et de transport de l’Action paquets de Noël? Le coût moyen d’une semi-remorque est de CHF 5100 /€ 4300.

Action paquets de Noël

Dans toute la Suisse, 107 300 colis ont été collectés lors de l’Action paquets de Noël 2018, qui ont été transportés par
35 semi-remorques vers les pays de l’Est. 1539 paquets ont été collectés à Steffisburg. Plusieurs dizaines de personnes ont préparé des paquets de Noël pendant deux week-ends devant la Coop et la Migros, avec ce que les clients de ces magasins avaient acheté pour l’occasion. Clips vidéo de la distribution en Europe de l’Est: www.paquetsdenoel.ch