Page d'accueil > Projets > Pays destinataires de projets > Action paquets de Noël: Surprises colorées pour des dalles grises

Action paquets de Noël: Surprises colorées pour des dalles grises

Dans l’est de l’Ukraine, Milana a un paquet de Noël provenant de Suisse.

aem/Novembre 2014 - L’année dernière, quatre-vingt-dix-neuf mille cinq cents paquets de Noël ont été recueillis en Suisse. Un collaborateur de l’AEM raconte ce qu’a été la distribution dans l’est de l’Ukraine.

 

Frutigländer: M. Brechbühl, que se passe-t-il avec les paquets lorsqu’ils arrivent à l’AEM?
Simon Brechbühl: Nous les chargeons sur des chariots d’où, plus tard, ils seront transportés vers les semi-remorques. Mi-novembre, le premier camion quitte notre entrepôt en direction de l’Ukraine et de la Moldavie. Le trajet dure environ une semaine.

Avec qui travaillez-vous sur place?
Avec les communautés chrétiennes autochtones. Elles s’occupent des formalités douanières et de la distribution des paquets à ceux qui en ont le plus besoin. Nos partenaires en ont une liste. Ils connaissent la situation et savent qui est dépendant de soutien. Nous apportons les paquets dans les régions les plus pauvres de l’Europe de l’Est.

Comment se déroule la distribution?
Nos paquets parviennent à des orphelinats, à des maisons pour sans-abri, à des écoles, à des hôpitaux et à des centres de désintoxication. Dans les orphelinats, nous offrons des colis aux enfants de quatre à quinze ans. Tous les enfants qui n’ont pas de parents ou de famille restent sur place à Noël. Dans les familles sélectionnées, nous frappons tout simplement à la porte. Elles vivent pour la plupart dans les banlieues mornes avec leurs dalles de béton sans fin. Je me sentais comme dans une scène d’un film soviétique. La plupart du temps, ce sont les femmes et des enfants qui ouvrent la porte. Très souvent, nous avons vu que c’est la grand-mère qui est à la maison avec les enfants parce que la mère travaille et que le père a quitté la famille. Les raisons en sont l’alcool, le chômage, la criminalité qui en découle, la prison, puis la vie dans la rue.

Comment réagissent les destinataires?
Leur joie est indescriptible. Souvent, nous avons été invités à prendre un café ou un thé. Les enfants de l’orphelinat nous ont chanté des chansons, récité des poèmes et ensuite ils ont ouvert leurs cadeaux dans la salle. Les gens sont profondément touchés de savoir que quelqu’un se soucie d’eux, eux qui vivent dans une culture égoïste et dans un grand isolement. Certains osent à peine venir à la porte.

Qui prépare tous ces cadeaux en Suisse?
Il y a des clubs, des églises, des écoles et des particuliers. Certaines femmes tricotent toute l’année des bonnets et des écharpes. D’autres personnes ont trop peu de temps et donnent de l’argent pour cela. Cela nous aide à couvrir les frais de transport et d’organisation de l’action.

Interview: Yvonne Baldinini pour
Frutigländer du 15 novembre 2013

Si vous souhaitez soutenir financièrement l’Action paquets de Noël, vous pouvez le faire soit avec un colis, soit par un don. Nous vous en serons infiniment reconnaissants.


Pour plus d’informations: Action paquets de Noël

Ton paquet en Ukraine

L’Ukraine est marquée par la pauvreté et la corruption. La criminalité, l’alcool, les drogues et les familles brisées sont omniprésentes. Grâce à l’Action paquets de Noël, les familles dans le besoin, les orphelins, les personnes veuves et celles hospitalisées ou en cure de désintoxication pour alcooliques ou toxicomanes reçoivent un cadeau en provenance de Suisse. Beaucoup de gens peuvent à peine y croire! La bénédiction est énorme et change la vie de ces personnes.