Page d'accueil > Médias > Sujet du prière

Sujet du prière

Décembre 2016 – L’ouverture économique de l’Iran vers l’Ouest semble malheureusement n’avoir aucune influence sur la condition des droits de l’homme dans le pays. Prions que la situation de la population s’améliore. Dans cet État gouverné par la main lourde des mollahs, les non-musulmans se trouvent dans une position précaire. Les musulmans qui ont trouvé la foi en Jésus-Christ se voient dépouillés de leurs droits fondamentaux. Ils se réunissent dans la clandestinité ou quittent le pays. Certains croupissent en prison. En dépit de la persécution, de plus en plus de gens viennent à la foi en Jésus-Christ et l’Église grandit. Prions que nos frères et sœurs emprisonnés dans le pays soient remplis de persévérance. Prions que les dirigeants chrétiens et les pasteurs dans le pays soient protégés et remplis de sagesse. Daniel Shayesteh était autrefois un ardent partisan de la révolution islamique. Il est aujourd’hui un chrétien engagé et annonce la bonne nouvelle à ses compatriotes. Rendons grâce à Dieu pour cet homme qui, en raison de son passé, est un témoin fort pour de nombreuses personnes.

» Avancer

Décembre 2016 – Au Laos, pays gouverné par l’unique parti communiste et influencé par le bouddhisme, il n’y a pas de liberté religieuse pour les Laotiens qui croient en Jésus-Christ. Le réseau des partenaires laotiens de l’AÉM raconte encore et toujours comment les autorités exigent des chrétiens de renoncer à leur foi en Jésus. S’ils ne le font pas, les autorités prennent des sanctions contre eux. Palani* en est un exemple parmi de nombreux autres. Les autorités laotiennes ont confisqué ses biens, ceux de sa famille et ceux d’autres familles chrétiennes, parce qu’ils ont refusé de renoncer à leur foi en Jésus. Ils ont plusieurs fois été expulsés et privés de leurs moyens de subsistance. Priez que la situation de Palani et de ses frères et sœurs s’améliore, que leurs enfants puissent aller à l’école et qu’ils n’aient plus à souffrir de la faim. Priez que les autorités reconnaissent leurs erreurs et se rendent compte que les chrétiens laotiens sont des citoyens pacifiques. Rendez grâces à Dieu pour Palani et ses amis qui, au milieu de tous les défis, ne laissent pas tomber. L’espoir demeure en Jésus.

» Avancer

Novembre 2016 – «Le fait que nous puissions aider est, pour nos compatriotes et pour nous-mêmes, une raison de rester ici», nous disent nos partenaires de projets locaux syriens et irakiens de l’AÉM. Ils fournissent sans interruption une aide d’urgence à des gens qui ont perdu tous leurs biens. Beaucoup d’entre eux vivent dans des baraques, des bâtiments inachevés et des garages. Rendons grâces à Dieu non seulement parce qu’il nous permet d’apporter cette aide aux réfugiés de ces régions déchirées par la guerre, mais aussi parce que les relations construites de longue date avec les partenaires locaux ont fait leurs preuves au cours de cette période difficile. Prions que cet engagement vital puisse se poursuivre à l’avenir. Prions également que tous ceux qui y participent soient protégés et remplis de sagesse. Des gens sont prêts à risquer leur vie pour cette aide. Ils pourraient quitter leur pays, toutefois ils disent: «Il est important que nous donnions de l’espoir dans un monde désespéré.» C’est l’espoir de l’amour de Dieu.

» Avancer

Novembre2016 – Les chrétiens tunisiens s’engagent dans leur pays musulman (quatre-vingt-dix-neuf pour cent de la population) auprès de leurs frères et compatriotes. Anis* est la personne responsable d’une organisation humanitaire locale, sociale et caritative. De nombreux Tunisiens en ont déjà bénéficié soit par le biais d’activités sportives et de loisirs pour les jeunes et les enfants, soit pour des gens comme Karim* qui se trouvent dans une situation d’urgence. Rendons grâces à Dieu qui rend possible l’engagement de ces chrétiens dans leur pays, un engagement bien reçu par la société. Prions pour Anis et son équipe; qu’ils puissent reconnaître et mettre en œuvre les plans de Dieu pour leur ministère. Agir en tant que chrétiens dans un environnement musulman exige beaucoup de sagesse et de tact. Prions que des amitiés émergent par-delà les frontières religieuses. Priez avec nous que les partenaires tunisiens de l’AÉM puissent élargir leur engagement et apporter progressivement une contribution précieuse à la société.
*Les noms ont été modifiés pour des raisons de sécurité.

» Avancer