Page d'accueil > Yémen

Yémen – «Merci d’avoir investi dans nos enfants!»

«Dans notre ville bombardée, il n’y a plus d’eau. Chaque jour, nous devions faire la queue devant les camions-citernes, et parfois nous repartions à vide. Puis j’ai reçu un système de récupération de l’eau de pluie avec filtre à eau potable pour ma famille», raconte un père yéménite de six enfants à Taïz.

 

Notre aide d’urgence au Yémen

    • Alimentation, eau potable et filtres
    • Abris, refuges
    • Aide médicale et lutte contre le choléra
    • Aide à la gestion des traumatismes
    • Éducation scolaire, cours de formation
    • Vêtements d’hiver
      Guerre, faim et choléra… au Yémen, un enfant meurt toutes les cinq à dix minutes. Photo: © AEM

       

      La guerre, la faim et le choléra

      La guerre civile, la famine et depuis peu un taux sans précédent d’épidémie de choléra, qui semble complètement hors de contrôle, et laquelle, sans traitement médical, peut se révéler fatale en quelques jours, font rage. Des centaines de milliers de personnes, en particulier les enfants et les femmes, sont menacés de mort. «Al-Hamdulillah! Merci, Seigneur! Au milieu de tant de souffrance humaine, vos colis alimentaires et vos médicaments nous font espérer», nous raconte le chef d’un village yéménite. Son village a été décimé par la guerre et le choléra. «J’ai perdu ma femme et mon plus jeune enfant.»

       

      Une «génération perdue»

      Dix millions de personnes sont menacées de famine au Yémen et quatre millions et demi ont été expulsées. Une épidémie de choléra sans précédent progresse rapidement; déjà plus d’un million de personnes sont infectées. Toutes les cinq à dix minutes, un enfant meurt, c’est une «génération perdue», et cela l’est aussi parce que la plupart des écoles sont détruites ou fermées à cause de la guerre.

      Aide sur place: «Nos partenaires de projets yéménites, qui sont des chrétiens locaux, font partie des plus pauvres parmi les pauvres. Ils aident partout où il n’y a pas d’aide, et le besoin est grand. Ils entendent souvent: ‹C’est Dieu qui vous envoie!›», raconte le responsable de projets de l’AÉM au Moyen-Orient. Photo: © AEM

       

      «Merci de ne pas nous avoir oubliés»

      L’AÉM fournit régulièrement à dix-huit mille personnes au Yémen les produits de première nécessité à leur survie. Le responsable de projets de l’AÉM au Moyen-Orient indique: «L’année dernière, nous avons pu approvisionner durablement sept cents foyers des régions montagneuses en eau potable grâce à nos réseaux locaux yéménites et contribuer ainsi de manière significative à la lutte contre le choléra.»

       

      Cette aide au Yémen est possible grâce à notre important réseau, qui s’est construit durant de nombreuses années. Au coeur de la guerre, l’espoir passe aussi par l’enseignement scolaire. Plus de deux mille enfants et jeunes reçoivent une éducation scolaire au lieu d’être enrôlés comme soldats.

       

      Les parents nous disent: «Merci d’avoir investi dans nos enfants! Nous ne voulons pas que la guerre détermine leur vie et leur façon de penser.» Un père de famille de Taïz a confié: «Je suis tellement content que ma femme et mes six enfants aient quotidiennement de l’eau potable. Merci de ne pas nous avoir oubliés.»

       

      Sur le bord de la famine

      Aidez-nous!

      CP 12-4818-2

      AEM Aide aux Eglises dans le Monde

      3608 Thoune

       

      Formulaire pour les dons en ligne

       

      Intention: «Aide d'urgence en Yémen»

      Voulez-vous aider les gens à survivre au Yémen?

       

      Avec CHF 70.–/€ 60.–,

      une famille est approvisionnée en nourriture pendant un mois.

       

      Avec CHF 100.–/€ 85.–,

      vous permettez à une famille d’accéder à l’eau potable et de se prémunir du choléra.


      Avec CHF 60.–/€ 50.–,

      vous permettez à un enfant de fréquenter l’école pendant un an.

      Plus d'informations

      Projets en Arabie

      Au Yémen, les réseaux partenaires de l’AÉM apportent régulièrement de l’aide à plus de dix-huit
      mille personnes dans le besoin. Photo: © AEM
      Enfant en Yémen. Photo: © AEM
      «Notre maison a été bombardée. Maintenant je vis, avec ma femme et mes deux enfants, dans une cabane située dans les bidonvilles. Sans votre aide, nous ne survivrons pas», nous confie Moad, réfugié au Yémen. Photo: © AEM
      Au Yémen, vingt-deux millions de personnes sont affamées (plus de quatre-vingts pour cent de la population). Plus de dix millions luttent pour leur survie. Photo: © AEM