Page d'accueil > Syrie – Aide d’urgence Afrin

23.03.2018

Syrie - Situation actuelle à Afrin - Les déplacées à l’intérieur du pays et les sans-abri

 

Un chaleureux merci de toutes les prières et de tous les dons reçus en réponse à notre appel du 1er février 2018 (ci-dessous). Nous sommes reconnaissants, car les trois cents chrétiens que nous connaissons ont pu fuir Afrin sains et saufs dans la nuit de vendredi à samedi 16 à 17 mars 2018, peu avant la prise de celle-ci par des islamistes syro-arabes et des troupes turques. Ils n’ont pu emporter que les vêtements qu’ils avaient sur eux. Les rebelles islamiques soutenus par la Turquie, dont beaucoup sont proches d’al-Qaida, ont maintenant pris le contrôle de la ville et de la région d’Afrin.

 

 

Les dirigeants de l’église locale et partenaires de projets de l’AÉM s’efforcent continuellement de procurer les fournitures de secours et les tentes nécessaires aux personnes déplacées. Photo: © AÉM

Les églises ont été pillées, dévastées et piégées

Les voisins musulmans qui sont amis avec les chrétiens ayant fui et qui sont encore à Afrin rapportent que les alliés islamistes de la Turquie ont pillé, dévasté et démoli les églises chrétiennes d’Afrin et sont à la recherche de «Murtaddin», c’est-à-dire «ceux qui ont abandonné l’islam». Les quelques voisins restés dans la ville ont clairement averti les chrétiens de ne pas revenir maintenant, parce que cela mettrait leur vie en danger.

 

Patienter près de la ligne de front

Dans le même temps, les chrétiens et tous les réfugiés campent près de la ligne de front du régime syrien, dans les champs ou dans des villages complètement surpeuplés. Ils ont tout perdu. Les troupes de Bachar el-Assad ne les laissent pas entrer dans les régions contrôlées par le gouvernement et la population locale est complètement dépassée. Certains des jeunes hommes évadés ont été enrôlés contre leur gré dans l’armée de Bachar el-Assad, et tout cela après des semaines de bombardements quotidiens par l’armée de l’air turque.

Continuez à prier et soutenez notre aide d’urgence!

  • Priez pour que ces réfugiés déracinés trouvent de l’aide et un endroit sûr où vivre. Les annonces turques visant à pousser la campagne militaire contre les régions kurdes plus à l’est causent également une grande incertitude parmi les chrétiens. Cette avancée augmenterait encore davantage le flux de réfugiés puisque, ces dernières années, ces régions kurdes sont devenues un refuge pour d’innombrables réfugiés internes et surtout pour les minorités!
  • Priez pour que les personnes déplacées reçoivent le nécessaire pour vivre (nourriture, eau potable, traitement médical, abri) et trouvent à reconstruire leur existence avec un foyer et une éducation scolaire pour les enfants.

L’intervention militaire turque détruit la région protégée d’Afrin

En janvier 2018, plusieurs villages comportant des églises chrétiennes ont été bombardés au début de la campagne turque, ce qui a déclenché un départ en masse vers la capitale Afrin. C’est là que les chrétiens recevaient leurs frères dans leurs paroisses et leurs maisons. Mais les bombardements ont augmenté chaque jour et il y a malheureusement aussi eu de nombreuses victimes civiles, contrairement aux annonces turques. Des écoles et des hôpitaux ont été les cibles de tirs et des biens culturels de valeur (par exemple les vestiges du temple néo-hittite Ain Dara datant du dixième siècle avant Jésus-Christ) ont été délibérément détruits.

 

Des cultes d’adoration ont eu lieu à Afrin jusqu’à la toute fin. Il n’y avait aucun espoir de sauver la ville, parce que les attaquants avaient complètement coupé l’électricité et l’eau. Les responsables kurdes ont ensuite laissé les civils s’enfuir pour éviter un massacre majeur. Jusque-là, la plupart des civils se voyaient refuser la sortie de la ville. Les troupes kurdes des Unités de protection des peuples (YPG, Yekîneyên Parastina Gel) ont informé par haut-parleurs qu’elles se retireraient et que tout le monde était libre de partir. Craignant les rebelles islamiques et au vu des expériences historiques vécues par les Arméniens et les Kurdes avec la Turquie, plus de cent mille personnes, dont des chrétiens, des jésuites, des Arméniens et des Kurdes, ont quitté Afrin.

 

La communauté internationale, et en particulier l’Europe, n’a aucun intérêt quant à l’extension du conflit et devrait donc répondre avec acuité publiquement et diplomatiquement pour mettre un terme à l’agression.

Aidez-nous!

CP 12-4818-2

AEM Aide aux Eglises dans le Monde

3608 Thoune

 

Formulaire pour les dons en ligne

 

Intention: «Aide d’urgence Afrin»

Aide d’urgence Afrin

Avec CHF 80.–/€ 65.–,

vous soutenez durant un mois une famille avec de la nourriture.

 

Avec CHF 110.–/€ 90.–,

vous fournissez à une famille de réfugiés une aide d’urgence (savon, produits d’hygiène, vêtements et autres nécessités quotidiennes).

 

Zones de projet Syrie/Irak

Grâce à des partenaires locaux, l'AEM conduit un projet d'aide d'urgence en Syrie et en Irak (zones marquées). Régulièrement, plus de vingt et un mille personnes en Syrie et vingt et deux mille déplacés en Irak reçoivent des colis alimentaires, des soins médicaux, des vêtements et des abris.

Coopération

Au sein de la fondation Réseau d’espoir, collaboration d’organisations humanitaires chrétiennes, l’AÉM est responsable des réfugiés en Syrie et en Irak. Le Réseau d’espoir est actif lors de catastrophes et aide les gens dans des situations d’urgence. Les fonds sont utilisés sans restrictions géographiques, ethniques ou religieuses.

01.02.2018

Syrie – Appel d'urgence des chrétiens syriens vivant à Afrin – «Nos maisons sont attaquées»

 

«Au nom de l’église de notre province d’Afrin, j’en appelle à la communauté internationale et à l’Église chrétienne dans le monde entier: S’il vous plaît, protégez-nous, nous, les chrétiens d’Afrin! Ne nous laissez pas tomber maintenant! Nous avons urgemment besoin d’une protection internationale. En ce moment, nos maisons sont sous le feu nourri de l’armée turque, et les groupes islamiques radicaux soutenus par la Turquie menacent directement notre région. Leur but est de conquérir nos territoires et de nous chasser. Nous avons peur. S’il vous plaît, levez-vous et priez pour l’arrêt des bombardements turcs!», nous a rapporté le responsable des églises d’Afrin, en Syrie, fin janvier 2018.

 

 

Ensemble, nous voulons montrer à l’église menacée à Afrin: Nous ne vous laissons pas seuls! Photo: © AEM

Vous pouvez aider de trois façons:

  • Priez pour la protection des chrétiens d’Afrin et pour l’arrêt de l’intervention militaire turque.
  • Mobilisez votre entourage, votre communauté et jusqu’aux dirigeants politiques de votre pays. Le parti dirigeant la guerre doit être invité à cesser ses attaques et à se conformer au droit international!
  • Portez avec nous le fardeau des personnes dans le besoin! Avec votre don spécial, vous permettrez à la population directement touchée et isolée, et en particulier les chrétiens d’Afrin, de recevoir une aide d’urgence (nourriture, nourriture pour bébés, ustensiles d’urgence, etc.).

 

Au nom de nos partenaires de projets locaux et des personnes dans le besoin dans le nord de la Syrie, nous vous remercions sincèrement d’avoir répondu, dans la mesure de vos possibilités, à cet appel spécial et urgent. Ensemble, nous voulons montrer à l’église menacée à Afrin: Nous ne vous laissons pas seuls!

L’intervention militaire turque détruit le sanctuaire d’Afrin

Depuis des années, l’AÉM soutient plusieurs centaines de familles et d’autres personnes démunies vivant dans des conditions humanitaires désastreuses à Afrin, province du nord-ouest de la Syrie. Les autorités régionales kurdes ont jusqu’à présent offert refuge aux minorités des yézidis syriens, des Arméniens et des chrétiens dans cette région montagneuse mais pauvre d’Afrin, les protégeant de la violence des groupes islamistes radicaux de la province voisine d’Idlib. L’intervention militaire de la Turquie contre l’Afrin kurde détruit maintenant cette zone protégée et provoque une catastrophe humanitaire au sein de la population civile locale.