Page d'accueil > Aide d'urgence dans l'est de l'Ukraine

Est de l’Ukraine: «Où pouvons-nous aller?» nous confie une famille qui vit sur le front de la guerre

Viktor nous montre un morceau plié de métal qu’il a récemment trouvé sur le lieu d’impact d’une roquette. Photo: © AEM


«Nous avons peur», a déclaré Viktor lorsque nous les avons vus, sa femme Ruslana, leurs trois enfants et lui pour leur remettre de la nourriture. Ils habitent à quelques kilomètres de la région séparatiste. «Quand nous voyons monter les roquettes, nous allons immédiatement dans la petite entrée de l’appartement, loin des fenêtres, dans le cas où des éclats d’obus les feraient éclater», dit Viktor au début de cette année.

Elisey, partenaire de l’AEM en Ukraine, raconte: «Nous évacuons les gens de la zone de combat et les dirigeons vers un camp de réfugiés. Là, nous soutenons ces personnes qui ont tout perdu avec de l’eau et trois repas chauds par jour. De plus, ils reçoivent des soins médicaux et ont un toit sur leur tête où ils peuvent dormir sans danger.»

«Les réfugiés reçoivent de l’eau, trois repas chauds par jour, des soins médicaux, des vêtements et un abri», nous dit le partenaire de projets ukrainien de l’AEM.

Dans l'est de l'Ukraine de nombreux bâtiments sont détruits. Photo: © AEM

Persévérer sur le front de la guerre

Viktor, son épouse Ruslana et leurs trois enfants patientent toujours dans leur modeste appartement, malgré la peur constante d’être frappés par des obus. Il nous montre un morceau plié de métal qu’il a récemment trouvé sur le lieu d’impact d’une roquette. «Oui, les enfants peuvent se rendre à l’école, mais il n’y a plus d’emplois ni de possibilités de percevoir un revenu. Mais où pouvons-nous aller?» En racontant leur situation, les larmes remplissent les yeux de Ruslana.

Les évacuations et l’aide aux réfugiés
Au travers des partenaires ukrainiens de l’AEM, nous soutenons cette famille depuis quelques mois car leurs moyens de subsistance leur ont été volés par la guerre. Si la situation ne s’améliore pas, ils devront probablement quitter leur maison avec l’espoir d’être hébergés dans un camp de réfugiés ou chez des connaissances.

 

«Merci de votre aide et de vos prières; elles sont nécessaires. Soyez béni», dit le pasteur Elisey

Voulez-vous aider les personnes de l’est de l’Ukraine dans le besoin?

Aidez-nous!

CP 12-4818-2

AEM Aide aux Eglises dans le Monde

3608 Thoune

 

Formulaire pour les dons en ligne

 

Intention: «Aide d'urgence dans l'est de l'Ukraine»

D'urgence en est de l'Ukraine

Avec CHF 50.–/€ 47.–,
vous soutenez durant un mois une personne avec de la nourriture.

Un pasteur de l’est de l’Ukraine raconte...

Je m’appelle Elisey Pronin et je suis pasteur dans la région de Lugansk, dans l’est de l’Ukraine. Au printemps 2014, tout a changé dans notre ville lorsque les séparatistes en ont pris le contrôle. Pour diverses raisons, ils ne nous aimaient pas. Ils nous ont menacés, même personnellement, et ont brûlé notre église...

Ukraine - À la recherche d’un nouveau foyer

Le pasteur Elisey a tout perdu à cause de la guerre. Sa famille et lui ont trouvé un nouveau foyer dans l’ouest de l’Ukraine. Elisey enseigne dans une école biblique et construit une nouvelle église parmi les réfugiés. Son équipe et lui se rendent régulièrement dans la région en guerre. Les fournitures de secours et les paquets en provenance de Suisse fournissent une précieuse aide et redonnent l’espoir.